Fiche pratique #6 : Recyclable, biodégradable, compostable

 

Recyclable, compostable, biodégradable : quelles différences ?

 

Ces termes sont souvent mal utilisés. Alors, ne vous trompez plus !

Un emballage est “recyclable” quand, en fin de vie, il peut être introduit dans le cycle de production d’un nouveau produit.

Pour qu’un emballage soit “biodégradable”, il doit pouvoir se décomposer dans un environnement favorable et sous l’action de micro-organismes. De plus, cette décomposition ne doit pas avoir d’effets néfastes sur l’environnement. 

Un emballage est “compostable” quand il peut se dégrader au cours d’un processus industriel, en moins de 3 mois, sous certaines conditions. Cela servira de fertilisant naturel.

 

Par exemple, voici quelques erreurs courantes :

  • Un packaging bio-sourcé n’est pas nécessairement biodégradable.
  • Un emballage compostable l’est grâce à un processus industriel et non naturellement dans votre jardin. 

 

Zoom sur l’économie circulaire :

Ce concept économique s’inscrit dans un cadre de développement durable. L’objectif est de produire des biens ou services en limitant la consommation et le gaspillage de matières premières, l’eau et ses sources d’énergie. 

 

Avec cette infographie, découvrez les différences et les spécificités de chaque terme. 👇